Français | العربية
 
Devenir propriétaire de votre logement neuf ou ancien
Qui sommes nous ?
Nos atouts
Mourabaha
Questions pratiques
Glossaire
 
Ignorer les liens de navigationAccueil > Mourabaha
DÉFINITION
 
La Mourabaha est un contrat de vente au prix de revient majoré d’une marge bénéficiaire connue et convenue entre l’acheteur et le vendeur (AL Bay’ou bi ribhin ma’loum). La Mourabaha peut revêtir deux aspects :

 • Transaction directe entre un vendeur et un acheteur.
 • Transaction tripartite entre un acheteur final (ou donneur d’ordre d’achat), un premier vendeur (le fournisseur) et un vendeur intermédiaire (exécutant de l’ordre d’achat).

Cette dernière formule a été retenue dans les pratiques des sociétés financement des produits alternatifs. Elles interviennent en qualité de premier acheteur vis à vis du fournisseur et de revendeur à l’égard de l’acheteur donneur d’ordre (le client).Elles achètent la marchandise au comptant ou à crédit et la revendent au comptant ou à crédit au client moyennant une marge bénéficiaire convenue entre les deux parties.
 
UTILITÉ DE CE MODE DE FINANCEMENT :
 
La Mourabaha est un mode de financement qui permet de financer, dans le respect de certains principes, aussi bien les besoins d’exploitation de leur clientèle (stocks, matières, produits intermédiaires) que leur investissement.
 
 
AUTRES DÉFINITIONS
 
Baïmouwajal: Sorte de crédit in fine, sans paiement des intérêts, la banque autorise en fait un paiement différé, et les frais sont aussi définis au départ.
Idjar: Apparenté à la location ou au crédit-bail, il est plutôt destiné au financement de biens matériels; la banque achète les équipements ou les bâtiments dont son client a besoin. Elle les met à sa disposition pour un loyer fixe sur une période précise. Si le client souhaite devenir propriétaire des biens, cela devient du "Ijar wa Iktina".
Idjar oua iktina: Même principe que le Ijar, mais le client ouvre un compte d’épargne où il dépose des versements précis et le réinvestissement du capital accumulé permet l'amortissement le coût de la location initiale, il est même possible de verser un acompte.
Moucharaka: Prévu pour des projets à moyen ou long terme la banque fournit une partie des capitaux et du budget de fonctionnement (BFR), et en cas de profits, ils sont partagés entre le client et la banque selon un pourcentage prévu au préalable. Les pertes sont elles partagées proportionnellement à la participation au capital.
Moudaraba: Une sorte de "seed fund": la banque fournit jusqu'à la totalité des capitaux nécessaires au projet. Le porteur du projet apporte ses compétences. Les profits sont partagés toujours selon un pourcentage prévu au départ. Les pertes sont entièrement supportées par la banque. Le porteur du projet perd son investissement personnel en temps et compétences. L'argent n'est donc pas, ici, le seul mode d'échange.
Mourabaha: Surtout destiné aux financements à court terme (consommation), la banque fournit des biens selon un contrat intégrant une marge supplémentaire préfixée, ce qui lui évite les intérêts d'un emprunt; c'est bien sûr le produit leader.

 
 
 
 
  © 2010 Dar Assafaa - Tous droits réservés Qui sommes nous | Nos atouts | Prendre un RDV | Nos agences